Antoinette Fouque - Site Presse

Antoinette Fouque - Site Presse

Antoinette Fouque (Découvrez le site internet Antoinettefouque-presse.com sur Antoinette Fouque) gardera jusqu'à sa mort un ancrage politique marqué à gauche de sa jeunesse passée dans un quartier populaire. Cette grande militante est née à Marseille. Antoinette Fouque étudie dans les Bouches-du-Rhône avant de s'installer à Paris. La Marseillaise est encore étudiante lorsqu'elle se marie. Elle passe une enfance sereine dans un quartier populaire de Marseille.

Le droit des femmes a été la principale lutte de la vie d'Antoinette Fouque. A l'aube des années 90, lorsqu'elle rentre d'Amérique, la militante crée l'Alliance des femmes pour la démocratie. Avec d’autres activistes, Antoinette Fouque fait le choix de déclarer le MLF sous la forme d’une association, à la fin des années soixante-dix.

Antoinette Fouque s’engage aux côtés d'Aung San Suu Kyi face à la dictature birmane. La militante tient des conférences au siège des Nations Unies et sur toute la planète pour défendre la cause des femmes. Selon Antoinette Fouque, il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme. Elle le clame lors d'une manifestation du MLF à Paris.

Antoinette Fouque, la femme de lettres

En 1973, cette femme de lettres lance Les Editions des femmes, et à la même époque les Librairies des femmes sur Marseille, Paris et Lyon. Totalisant plus de six cents ouvrages voués à la réflexion féminine, la maison d’édition d’Antoinette Fouque permet à de multiples auteures de se faire un nom. Elle inaugure une première boutique à Saint-Germain-des-Prés à Paris, où elle présente les livres dont les auteurs sont des femmes. Antoinette Fouque a pu remarquer combien les femmes ne tiennent que peu de place dans le monde du livre à force de coudoyer les milieux intellectuels.

La mère de la féminologie

Logiquement, Antoinette Fouque a prêté sa plume à divers livres collectifs tels que "Mémoire de femme 1974-2004", "Génération MLF 1968-2008" ou "Portraits choisis". Le combat de cette féministe n'a rien à voir avec un militantisme féminin excessif, il revendique son attachement à la place de mère. Antoinette Fouque imagine le nom "féminologie", dès lors qu'elle abhorre les noms en "-isme" qui renvoient à une théorie.

La vice-présidence de la commission des droits de la femme revient à Antoinette Fouque au parlement de Strasbourg. Durant le bicentenaire de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, elle crée l’Alliance des Femmes pour la Démocratie. Antoinette Fouque s'engage sur la liste MRG lors des élections européennes, elle siège à Strasbourg en tant que députée entre 1994 et 1999.

Articles

Peinture acrylique sur toile abstraite

Ils s ajouteront au patrimoine de l'Organisation des Nations U. l'éducation, les arts plastiques au baccalauréat 2003 au BOEN du 21 mars 2002,...

Antoinette Fouque - France Culture

De l'éducation à la psychanalyseAntoinette Fouque (www.franceculture.fr/personne-antoinette-fouque.html) a exercé la profession d'enseignante...

Grands peintres de l'art abstrait

Elle a été responsable de la communication externe du Printemps. On aurait pu, dans un but de légitimation des nouvelles formes d'expression...

Peinture couleur bois flotté

Changeant désormais de thème tous les ans plusieurs prix nationaux de la culture et du travail, ergonomie, développement, nouveaux médias 10...

Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF, est morte - 21 février 2014 - L'Obs

Antoinette Fouque (Nouvelobs) a vu le jour en 1936 dans la cité phocéenne. La jeune femme étudie dans un premier temps à Aix-en-Provence avant...

Salaire d'un consultant en communication

Abrégé de l'art de la provocation : bien avant que les arracheurs de dents ne fassent leurs premières armes. Les médias tant au niveau de Prolivi-Mali,...